Mon panier Mon panier
(0) articles
Mon compte Mon compte
Moteur de recherche
Catalogue : Détail

Nominalisation

Revue faits de Langues no 30 - 2007-2


Nominalisation
FaceBook Google+ Tweeter Imprimer
ISBN : 9782708011885
relié      303 pages
Date de publication : Mai 2008



Fidèle à ses traditions, la revue faits de Langues a choisi, dans cette livraison, de traiter d’un thème qui suscite de nombreux questionnements, tant au plan théorique que dans l’observation des réalités langagières : la nominalisation, ou mieux les différentes formes de Nominalisations.

On trouvera ici rassemblées des considérations soutenues par des théories différentes et par des faits relevés dans des langues appartenant aux familles typologiques les plus diverses. La nominalisation est lieu de passage entre verbe et nom. Son statut dépend donc de la possibilité de différencier plus ou moins nettement ces deux classes dans une langue donnée. Quand la morphologie la marque nettement, le passage du verbe au nom peut emprunter à chacune de ces classes. Mais quand le verbe est invariable, ou que la distinction verbo-nominale est moins tranchée, faut-il penser que la nominalisation perde tout statut’? Les avis sont partagés. Pour Daniel Véronique, "l’indistinction entre ’noms’ et ’verbes’ est attestée dans tous les créoles français, elle est, cependant, relative. En effet, on ne saurait nier qu’il existe bien des verbes dans ces langues, même si les contours et les frontières de cette classe semblent flous et que la fonction prédicative est accessible à d’autres unités également" (p. 23). Il y aurait donc lieu de songer à la possibilité d’une nominalisation malgré l’indistinction morphologique relative entre verbe et nom. A l’inverse, pour Didier Bottineau, en basque, en raison même de la précarité de l’opposition, "la notion même de ’forme nominale’ pourrait s’avérer un contresens partiel pour certaines formes du verbe" (p. 173). La lecture des articles conduit toutefois à remettre en cause l’idée qu’une langue, quelles que soient ses propriétés typologiques, puisse faire une distinction complètement tranchée entre le verbe et le nom. Faut-il alors postuler des tonnes indifférenciées’?

Autour du livre
Feuilleter un extrait
Feuilleter un extrait
Lire le dossier de presse
Lire le dossier de presse
Ecouter une interview
Ecouter une interview
Voir une vidéo associée
Voir une vidéo associée
Voir le site web du livre
Voir le site web du livre
Ouvrages du même thème
Actes du colloque de Charles V (Université Denis Diderot, Paris VII) de mars 1996. contributions, entre autres, de A. Culioli, J.J. Franckel, J....
>> En savoir plus
27 €
Ajouter au panier Ajouter au panier
C’est ici l’histoire d’une transfuge de la littérature qui s’est retrouvée « linguiste » dans les années...
>> En savoir plus
25 €
Ajouter au panier Ajouter au panier
L’auteur analyse la manière dont les témoins rendent compte d’expériences extrêmes : internement dans les camps,...
>> En savoir plus
22 €
Ajouter au panier Ajouter au panier
Ce travail sur les auxiliaires modaux s’inscrit dans un ensemble de recherches sur le fonctionnement de la langue, définies dans le cadre...
>> En savoir plus
16 €
Ajouter au panier Ajouter au panier
Catalogue libraire

DAUDIN DISTRIBUTION
1, rue Guynemer - CS 30504
78771 Magny Les Hameaux Cedex
Tél. : 01 30 48 74 50
Fax  : 01 34 98 02 44
E-mail : info@daudin.fr

EDITIONS OPHRYS

5, avenue de la République

75011 PARIS

FRANCE

Tél. : 01 45 78 33 80

E-mail : info@ophrys.fr

 

N° Siret : 562 046 102 000 58

TVA : FR 25562046102

APE : 5814Z

Suivez-nous
FacebookGoogle+YouTube