<
>
Retour à la liste

Le pont transbordeur de Marseille MOHOLY-NAGY


Auteurs : Bon François

Bon François

François Bon est né en Vendée, en 1953. Il a publié notamment Sortie d'Usine aux Éditions de Minuit (1982) et Paysage de fer chez Verdier (2000). Site internet : www.tierslivre.net pour tous renseignements.
, Lugon Olivier

Lugon Olivier

Olivier Lugon est historien de l'art, professeur à l'université de Lausanne (section Histoire et esthétique du cinéma). Spécialiste de l'histoire de la photographie, il a notamment publié La Photographie en Allemagne. Anthologie de textes, 1919-1939 (Jacqueline Chambon, 1997), Le Style documentaire. D'August Sander à Walker Evans, 1920-1945 (Macula, 2001) et Fixe/animé. Croisements de la photographie et du cinéma au XXe siècle , codirigé avec Laurent Guido (L'Âge d'Homme, 2010).
, Simay Philippe

Simay Philippe

Ancien directeur de programme au Collège international de philosophie, Philippe Simay est Maître assistant à l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris-Belleville et co-directeur de la revue metropolitiques.eu . Il a dirigé Capitales de la modernité. Walter Benjamin et la ville (Éd. de L'Éclat, 2005), Le choc des métropoles : Simmel, Kracauer, Benjamin (avec Stéphane Füzesséry, Éd. de l'Éclat, 2008) ainsi que deux numéros de la revue Rue Descartes , « Droit de cité » (2009) et « La place de la sculpture » (avec Frédéric Vengeon, 2011).

ISBN : 9782708013407
broché      66 pages
Date de publication : Avril 2013



Entre 1903 et 1905, l’ingénieur et industriel français Ferdinand Arnodin (1845 - 1924), contemporain de Gustave Eiffel, construit un pont transbordeur au-dessus du Vieux-Port de Marseille (il sera détruit par les Allemands en 1944).


Arnodin fut l’inventeur de ce système qui permettait de faire rapidement passer des marchandises d’un quai à l’autre sans avoir à interrompre le trafic maritime ; avant celui de Marseille, il avait construit plusieurs ponts transbordeurs, notamment ceux de Rouen, de Bizerte (démonté puis remonté à Brest) et de Nantes. D’une longueur de 239 mètres, le tablier du pont transbordeur de Marseille était tenu par deux pylônes métalliques de 86 mètres de haut ; une nacelle de 120 m2 y faisait l’aller et retour en moins de deux minutes. Un café restaurant s’y trouvait également. 

 

Cette installation audacieuse, qui modernisait d’un coup le paysage traditionnel du Vieux-Port, suscita évidemment une polémique. Parmi ses admirateurs, on compte, outre Walter Benjamin, le peintre, sculpteur, cinéaste et photographe hongrois Làszlo Moholy-Nagy (1895-1946) qui, en 1929, après son départ du Bauhaus, réalisa une série de photogrammes du pont transbordeur qu’il qualifia de « véritable miracle de la technique, d’une précision et d’une finesse exceptionnelles ».

 

Trois auteurs - l’écrivain et dramaturge François Bon, le spécialiste de l’histoire de la photographie allemande et américaine de l’entre-deux-guerres, Olivier Lugon, professeur à l’université de Lausanne, et le philosophe de l’architecture et de l’urbanisme Philippe Simay, professeur à l’École nationale supérieure d’architecture de Saint-Étienne - proposent ici trois approches de l’une des plus célèbres photographies de cette série.

Ouvrages de la même collection
Messe de Saint Grégoire Messe de Saint Grégoire
Août 2011
de Courcelles Dominique, Louis-Combet Claude, Malgouyres Philippe
Ajouter au panier Ajouter au panier
17 €
Ouvrages du même thème