Mon panier Mon panier
(0) articles
Mon compte Mon compte
Moteur de recherche
Simonin

Concours Enseignement

Les concours enseignement s’avèrent pointus et complexes pour ceux qui les passent. Olivier Simonin en connaît les arcanes et donne des clés pour optimiser leur préparation.

 

 

 

 

 

 

 

Interview d’Olivier Simonin, Maître de conférences en linguistique anglaise à l’Université de Perpignan préparant au concours du CAPES d’anglais. 

 

Quelle est la particularité des concours de type CAPES ?

L’obtention du concours du CAPES permet d’enseigner une discipline donnée en tant que professeur titulaire dans les établissements secondaires du public. En outre, il faut désormais valider une deuxième année de master en plus de l’obtention de ce concours afin d’être admis au sein de l’Education Nationale. Les universités (ainsi que le CNED) proposent des masters spécialisés, dédiés aux métiers de l’enseignement et de la formation (MEF), qui permettent de préparer le CAPES parallèlement à un tel master dans des conditions optimales. Les épreuves du concours se déroulent au cours de la deuxième année de formation. Les épreuves écrites d’admissibilité se tiennent en novembre, et celles d’admission (orales) en juin et en juillet.


Quels sont les changements importants mis en place depuis 2010 pour le concours d’Anglais au Capes ?

Mis à part la « masterisation » du concours que je viens d’évoquer, le contenu et le format des épreuves ont changé. Bien que l’oral et l’écrit soient maintenant sur un pied d’égalité en termes de coefficient, la qualité de l’anglais oral des candidats est vérifiée au cours des deux épreuves d’admission durant les­quelles ils sont amenés à s’exprimer en anglais environ la moitié du temps (pour une des deux parties constituant chaque épreuve). Les questions linguistiques font maintenant partie de l’écrit et se doublent d’une petite réflexion d’ordre contrastif (différences entre l’anglais et le français). Elles sont intégrées au thème et à la version et constituent avec eux une épreuve technique, pour laquelle je conseille à mes étudiants de se préparer tout particulièrement. L’autre épreuve de l’écrit, importante elle aussi, est un commentaire portant sur un sujet de civilisation ou de littérature. Je recommande de consulter la page http://www.education.gouv.fr/pid63/siac2.html pour obtenir plus de renseignements sur le concours et le contenu précis des nouvelles épreuves.


Vous êtes impliqué dans la préparation aux concours, quels sont les profils des enseignants qui présentent ce concours ? Ces profils ont-ils changé ces dernières années ?

Il ne me semble pas que le profil des candidats au concours du CAPES ait radicalement changé. Il est de toute façon trop tôt pour conclure, la session de l’an dernier (2010/2011) étant la seule à partir de laquelle on puisse juger. Elle a d’ailleurs surtout fait office de transition.


Quels sont les points les plus sensibles sur lesquels un jury sera particulièrement attentif ?

Comme toujours, la qualité de l’anglais, à l’écrit et à l’oral, reste primordiale. Il s’agit de présenter un bon modèle de la langue que l’on enseigne aux élèves. Les capacités de réflexion et de communication (à l’oral) viennent ensuite. Un minimum de connaissances demeure évidemment indispensable.


La tendance du nombre de candidats aux concours semble être à la baisse ? Est-ce lié au nombre de postes en baisse, à la difficulté du concours, au manque de motivation des candidats… Qu’en pensez-vous ?

L’anglais est une discipline particulière en ce que le nombre de postes à pourvoir ne présente pas une nette tendance à la baisse, contrairement à beaucoup d’autres disciplines. Parler anglais est essentiel dans notre société et encore plus dans celle qui se prépare, ce qui se répercute au niveau des choix des élèves (ou de leurs parents) pour leur apprentissage des langues vivantes. Concernant la désaffection des étudiants pour les concours du CAPES, il est selon moi lié à la lourdeur du nouveau dispositif, aux conditions de travail qui se dégradent et donc au désamour des étudiants ressenti par rapport à un métier qui séduit moins, alors même que c’est encore, ou que ce pourrait être, un des métiers les plus valorisants, à tous les niveaux.


Quelles sont les ressources que vous proposez dans votre ouvrage et en quoi ces contenus diffèrent-ils des autres livres existants sur le marché ?

Mes co-auteurs et moi avons attendu jusqu’aux épreuves écrites de la première session (novembre 2010) pour proposer un ouvrage qui réponde au plus près aux exigences du nouveau CAPES, pour la préparation de l’épreuve écrite de « traduction et de justification des choix de traduction ». Contrairement aux autres livres disponibles, les textes que nous avons choisis correspondent tout à fait à la longueur de ceux qui sont désormais donnés, ainsi qu’à la palette des différents styles et genres représentés au concours (l’année dernière, le texte de version était un extrait de roman de A. S. Byatt, auteur inclus dans notre sélection). L’attente que nous avons acceptée nous a également permis de vérifier que la justification des choix de traduction signifiait bien analyse linguistique de trois segments soulignés dans le texte anglais à traduire en français et seulement celui-ci, avec quelques observations d’ordre contrastif. Le tout a apparemment échappé en partie aux autres auteurs. Un effort considérable de clarté a été fait au niveau de la mise en page en plus de celui des explications, afin d’aider les candidats dans la préparation de ce concours qui demande une bonne organisation et la mise en place rapide de repères pour ancrer ses connaissances. Les concepts théoriques essentiels sont présentés de manière synthétique dans un glossaire analytique en fin d’ouvrage, et nous avons adopté tout au long de nos analyses une approche oecuménique, ne nous rattachant à aucune école de pensée ou courant particulier, afin que chaque étudiant le consultant puisse en tirer profit.

Catalogue libraire

DAUDIN DISTRIBUTION
1, rue Guynemer - CS 30504
78771 Magny Les Hameaux Cedex
Tél. : 01 30 48 74 50
Fax  : 01 34 98 02 44
E-mail : info@daudin.fr

EDITIONS OPHRYS

5, avenue de la République

75011 PARIS

FRANCE

Tél. : 01 45 78 33 80

E-mail : info@ophrys.fr

 

N° Siret : 562 046 102 000 58

TVA : FR 25562046102

APE : 5814Z

Suivez-nous
FacebookGoogle+YouTube