Mon panier Mon panier
(0) articles
Mon compte Mon compte
Moteur de recherche
Guilbert-Laval

 Concours santé et social


Déjà présentes dans le domaine de la santé avec notamment quelques titres de référence en lunetterie, les Editions Ophrys ont décidé en 2011 de développer de nouvelles collections sur le créneau des Concours en santé et paramédical.

 

 

 

 

 

 

Une interview de Catherine Guilbert-Laval, formatrice Concours Santé et paramédical et aux préparations à la Certification ADVF et petite Enfance.


Quelle est la particularité de la préparation aux concours santé et paramédical ?
C’est une préparation riche et variée car il s’agit de combiner à la fois une méthodologie et des connaissances dans les domaines du sanitaire et du social. Le candidat est à la fois dans le savoir mais également dans le savoir-être. Les exigences aujourd’hui pour intégrer les écoles de soins sont très élevées, la concurrence est forte et les notes sont proches de l’excellence pour être éligible.
La préparation respecte fidèlement les exigences des écoles ; elle offre des méthodes et des techniques, des savoirs et des entraînements. Son contenu varie selon sa durée mais l’axe majeur est de fournir clé en mains des moyens de réussite selon le profil des candidats.


Justement, quel est le profil des publics qui préparent ces concours et plus particulièrement ceux d’Aide Soignant, d’Auxiliaire de Puériculture ou d’Infirmier ?
C’est un public très diversifié, les profils de candidats révèlent des horizons différents: nous avons des bacheliers, des jeunes sortis du système scolaire, des professionnels de la santé qui, dans le cadre de la promotion professionnelle, cherchent à évoluer. Nous rencontrons également des salariés ou des demandeurs d’emploi, très souvent en reconversion professionnelle, mais qui n’ont pas toujours la connaissance du monde de la santé qu’ils entendent intégrer.


Vous qui formez ces publics et les accompagnez dans leur préparation, comment des ouvrages peuvent compléter utilement cette préparation ?
Les ouvrages sont des outils, des accompagnements vers la réussite. Soit le candidat suit une préparation dans un organisme et l’ouvrage vient en appui des cours et il complète, précise ou amène à découvrir des sujets non évoqués ou trop peu au goût de l’apprenant, soit le candidat se prépare seul et dans ce cas, l’ouvrage devient un outil indispensable pour aborder les épreuves. Le livre répond à la fois aux attentes du lecteur et aux exigences des examinateurs. Il doit également, dans son approche, répondre au besoin de préparation accompagnée et en autonomie ce qui n’est pas toujours très simple.


Pour ce qui concerne la préparation à l’oral, en quoi cette épreuve est-elle spécifique ?
L’épreuve est particulière car elle est très anxiogène pour la plupart des candidats. L’oral fait toujours peur car prendre la parole n’est pas chose aisée. Il ne faut pas confondre conversation et entretien avec le jury. Il s’agit à la fois de traiter un sujet de façon argumentée, d’en débattre avec le vocabulaire adapté, d’illustrer son propos avec des connaissances pertinentes et de présenter ses motivations.
Le piège à éviter est d’apparaître trop « formaté », sans authenticité et de donner l’impression de réciter une leçon, ce que les jurys n’apprécient guère. Le candidat doit faire preuve d’écoute active et être capable de se remettre en question s’il a pris un mauvais chemin.
De plus, l’enjeu est très important car la réussite est à la clé, d’où un facteur de stress qui parfois fait perdre ses moyens au candidat. Le piège à éviter est d’apparaître trop "formaté", sans authenticité et de donner l’impression de réciter une leçon, ce que les jurys n’apprécient guère.


Quels sont les points sur lesquels les candidats éprouvent le plus de gêne ou de lacunes ?
Les principales difficultés sont : la compréhension du sujet, son analyse et la capacité à bâtir un plan. On peut également ajouter à ces facteurs liés à la connaissance des facteurs humain ou relationnel comme la maîtrise du stress et l’écoute.



Zoom ADVF


Qu’est-ce qu’une ADVF et quelles sont les missions qui lui sont confiées ?
L’ADVF est un assistant de vie aux familles qui combine trois compétences : l’aide aux actes de la vie quotidienne pour les personnes dépendantes, le relais des parents pour la prise en charge des enfants au domicile familial et l’entretien du logement et la préparation des repas.


Comment s’organisent les épreuves de l’ADVF ?
Les épreuves se déroulent sous la forme de mises en situations professionnelles devant un jury. Au cours de cet examen, le candidat, à partir d’un sujet qui lui est donné, doit accompagner une personne dépendante jouée par un comédien professionnel dans un appartement pédagogique où il réalisera des activités comme des aides à la mobilisation, à la toilette ou au repas et contribuera à l’entretien du logement. Il prendra en charge des enfants pour des soins d’hygiène, des préparations de biberons.
Une fois les trois CCP acquis, il passera l’entretien titre où à partir de son dossier de synthèse de pratiques professionnelles (expériences de stage en entreprise), il répondra à des questions posées par le jury sur sa connaissance du métier et ses motivations à exercer le métier.


Compte tenu des spécificités et de la densité de ces épreuves, comment préparez efficacement ces futurs ADVF ?
La préparation porte sur sept grands axes : la communication, l’hygiène, les techniques professionnelles, l’organisation de l’intervention, la sécurité de la personne, les principales pathologies rencontrées et les règles d’ergonomie. Il s’agit essentiellement de pratiques, ce qui explique le besoin de mise en situation à partir de cas concrets.

 

 

Catalogue libraire

DAUDIN DISTRIBUTION
1, rue Guynemer - CS 30504
78771 Magny Les Hameaux Cedex
Tél. : 01 30 48 74 50
Fax  : 01 34 98 02 44
E-mail : info@daudin.fr

EDITIONS OPHRYS

5, avenue de la République

75011 PARIS

FRANCE

Tél. : 01 45 78 33 80

E-mail : info@ophrys.fr

 

N° Siret : 562 046 102 000 58

TVA : FR 25562046102

APE : 5814Z

Suivez-nous
FacebookGoogle+YouTube